Cinéma Vendôme, 2 RUE DARREAU, 41100 Vendôme

CONNAISSANCE DU MONDE

REVIENT EN OCTOBRE 2017

PARTEZ POUR:

CAMBODGE- LES PYRENEES- ARGENTINE- LE TEXAS- LA GUYANNE-ROME- RUSSIE.


SUJET 1: LE 09 OCTOBRE 2017

Titre : Cambodge.

Sous-titre : Le sourire retrouvé.

Film de Sébastien et Emmanuel BRAQUET.

Mini-bio des conférenciers :

Emmanuel et Sébastien Braquet forment une famille d'authentiques voyageurs. Emmanuel part en Afghanistan en 1966 …et il n'arrêtera plus de voyager ! Il réalise son premier film sur les Kurdes d'Irak en 1975. Sébastien, lui, fait son voyage initiatique en Inde à l'âge de 15 ans. Entre 2003 et 2006, il réalise un premier documentaire sur le Cambodge. En 2008-2010, il accomplit le rêve de son père pour rejoindre au Népal la principauté du Mustang. De cette aventure commune naîtra un film émouvant et plein de sensibilité. Désormais, ils voyageront ensemble. En 2014-2015 c'est le fils qui entraîne le père dans un documentaire saisissant sur le Cambodge jadis meurtri, mais au sourire retrouvé.

Mini-résumé du film :

« Entre 2003 et 2005, j’ai sillonné le Cambodge en tous sens, explorant chaque Province avec ma petite équipe d’amis, tous Cambodgiens. De ces périples est issu un documentaire : Cambodge les clés d’un royaume, un road-movie ponctué de rencontres émouvantes.

  Dix ans après, mon père et moi nous sommes posés les mêmes questions : Que sont devenus la petite fille de Païlin, le petit garçon aux chauves-souris, l’ancien Khmer rouge devenu sorcier ? Et le vieux balayeur d’Angkor, les rescapés de la jungle, ou ces enfants de Phnom Penh qui se consacraient à l’art de la danse ?

   Pour répondre à ces questions, nous sommes repartis sur les pistes de ce royaume. De Phnom Penh à Angkor, de temples secrets en retrouvailles magiques, c’est la face émouvante d’un pays nouveau que vous découvrirez : le Cambodge du sourire retrouvé. »


SUJET 2: LE 13 NOVEMBRE 2017

      Titre : Les Pyrénées.

     Sous-titre : De l’Atlantique à la Méditerranée.

     Film de Jean-Luc DIQUÉLOU.

Résumé du film :

Véritable barrière naturelle séparant la France et l’Espagne, entre l’Atlantique et la Méditerranée, les Pyrénées offrent des panoramas à couper le souffle. Sommets à plus de 3000 m, lacs d’émeraude, villages perdus dans la montagne, traditions pastorales, sanctuaire de vie sauvage où les vautours règnent en maître dans le ciel pyrénéen, et l’ours continuant de faire débat… Une vraie merveille pour naturalistes, randonneurs, grimpeurs…

Comprendre les Pyrénées, c’est arpenter le GR 10, ce chemin de grande randonnée, essayer de déchiffrer la haute montagne, et flirter avec les cols révélés par le Tour de France…

C’est aussi écouter ses habitants qui nous entraîneront dans leurs vallées, et découvrir ce territoire marqué par sa géographie et son climat, ses traditions et ses activités humaines.

Bio du conférencier :

Jean-Luc Diquélou se lance dans le documentaire en 1983. Sa première réalisation dépeint la vie d’avant guerre du petit port breton « Ste Marine ». Suivront le Pays de Galles, l’Ecosse, le Pays Bigouden, l’Irlande, Londres, la Bretagne.

Avec les Pyrénées, il se plonge dans un autre univers humain attachant. Une véritable complicité s’est développée avec la population, lui permettant d’appréhender les cultures des différentes vallées.

Il est également organisateur du Festival du Film de Voyage et d’Aventure à Chartres de Bretagne, et du Salon de la Randonnée & Tourisme Nature à Rennes.


SUJET 3: LE 11 DÉCEMBRE 2017

      Titre : Viva Argentina!

     Sous-titre : Des chutes d'Iguazù à la Patagonie.

     Film de André MAURICE.

Résumé du film :

Fervent adepte du tango, André MAURICE vous entraîne dans la danse et les histoires de l’Argentine profonde, un pays immense, intense.

Quartiers urbains colorés, sites patrimoniaux, personnages mythiques peuplent Buenos Aires. Misiones abrite le legs des indiens Guaranis, la forêt subtropicale, les chutes d’Iguazú, les gauchos dans La Pampa. La faune marine et les glaciers gigantesques de la Patagonie rivalisent avec ses moutons.

De Salta à Jujuy, les villages de la Cordillère des Andes révèlent des trésors patrimoniaux, des peuples attachants et l’envoûtante mine de Salinas Grandes. Les tisserands de Cachi, les viticulteurs de Cafayate et de Mendoza partagent leur savoir-faire. Les ruines de Quilmes comme les parcs chargés d’attraits géologiques et paléontologiques racontent l’enfance de l’Argentine.

Le film se termine par un merveilleux  tango argentin dansé la nuit dans les milongas.

Mini bio du conférencier :

À 18 ans, le Québécois André MAURICE part explorer le monde. Passionné de cinéma, il fréquente le Conservatoire d’art dramatique de Montréal, joue au théâtre et à la télévision canadienne, enseigne. De 1998 à 2004, il présente avec d’autres cinéastes-conférenciers des films dans les circuits au Québec, en France, en Belgique et en Suisse. L’année 2006 voit sa première réalisation solo sur sa terre natale adorée : « Mon Québec de Montréal à Kuujjuaq ». Fort de son succès, André MAURICE  signe en 2012 un second film sur sa province, s’attardant cette fois aux régions nordiques moins souvent explorées : « Québec II, Sur la route du Grand Nord ».  Porté par la flamme du tango qui l’anime depuis sa jeunesse, il se rend à l’autre pôle du continent américain pour son troisième opus, qui paraît en 2016: « Viva Argentina! ».


​​

SUJET 4: LE 15 JANVIER 2018

      Titre : Le Texas.

     Sous-titre : L’étoile solitaire.

     Film de Cécile CLOCHERET et François PICARD.

Résumé du film :

Depuis son indépendance en 1836, on le surnomme The Lone Star State, « l’étoile solitaire ». Un vent de liberté souffle sur cette terre de cowboys et de pétrole qui fascine … ou exaspère !

De Dallas à Austin ou San Antonio, dans les déserts escarpés ou le long du Rio Grande, le Texas vous surprendra par ses églises du 18è siècle, son ADN hispanique, son amour pour l’art contemporain, son peuple attachant et innovant.

Dans ce vaste État américain, on dit que tout est plus grand qu’ailleurs, même le ciel!

Mini bio du conférencier :

Cécile et François ont déjà des milliers de kilomètres dans les jambes… À vélo à travers l’ex-URSS, la Chine ou l’Inde, François s’immerge dans les paradoxes des grandes nations. À pied, Cécile rapporte de Madagascar ou du Guatemala la voix de ceux que l’on entend si peu… Ensemble, ils continuent de questionner le monde, au Vietnam, Brésil ou Cambodge. Cette fois, ils décident de bousculer les idées reçues en choisissant une destination inattendue : le Texas.


SUJET 5: LE 12 FÉVRIER 2018

      Titre : La Guyane.

     Sous-titre : Terre de richesses et d’aventures.

     Film de Michel AUBERT.

     Mini-bio du conférencier :

Dès le lycée, Michel AUBERT est attiré par le voyage. Boursier « Zellidja », il part en Afrique. Lauréat de la Fondation de la Vocation, il part en Amazonie où il fera de nombreuses expéditions et reportages. Attiré par les grandes migrations et les peuples qu’elles engendrent, il part à plusieurs reprises pour le Mexique, les grands espaces américains et pour la Polynésie. Aujourd’hui il revient avec un film chargé d’émotion sur la Guyane où en compagnie de sa femme, ils ont fait leur premier voyage  et leur premier film.  Une promesse faite il y a 50 ans à cette terre européenne de l’Amérique et à leurs amis Wayampis.

Résumé du film :

Plus grand des départements français, la Guyane est le  seul territoire européen en Amérique du sud. Elle abrite le centre spatial de Kourou.    

Terre de souffrance pour les envoyés du bagne, elle est celle  de refuges pour esclaves en fuite, et pour peuples persécutés. 

Pluriethnique, la Guyane est une planète où un tour du monde peut se faire sur ses 86.000 km2. 

Source de richesses naturelles comme celles de l’or ou du bois, sa biodiversité animale, comme végétale est unique au monde.

Sur cette terre d’aventures, le film relate une aventure humaine, celle d’une rencontre faite il y a 50 ans avec les indiens Wayampis des sources de l’Oyapock, et retrouvée intacte, avec une amitié sans frontière, et les souvenirs de famille apportés par les images qu’ils avaient captées dans leur passé.


SUJET 6: LE 19 MARS 2018

Titre : Roma.

Sous-titre : 7 jours dans la Ville Eternelle.

Film de Philippe SOREIL.

Résumé du film:

Ville Eternelle, Rome vit au quotidien sur les traces de son Histoire. En 7 jours, mêlés aux Romains d’aujourd’hui, nous explorerons son intimité et redécouvrirons ses incontournables richesses. Rome, c’est la « dolce vita » qui s’éveille avec le soleil et le café serré du matin. Rome, c’est une Vespa qui se faufile entre ses vestiges et ses quartiers: Trastevere, Testaccio, Garbatella, Coppede… Rome, une ville-cinéma entre Fontaine de Trévi et Piazza Navona, Capitole et Trinité des Monts, Colisée … mais aussi Ostia, Tivoli. Notre semaine à Rome s’éclairera chaque jour d’une nouvelle vision: gourmande, raffinée, élégante, surprenante … Et, au 7e jour, nous nous glisserons dans les jardins du Pape François, les ateliers des Musées et dans l’enceinte du Vatican !

Mini-bio de Philippe Soreil

Présentateur télé et radio depuis 35 ans, producteur d'émissions-magazines pour la télévision et réalisateur de nombreux documentaires pour RTL TVI et la RTBF, il est également auteur de livres animaliers et de voyages. Conférencier avec le film « Au Royaume de Belgique, la Wallonie», puis "Ma Toscane Secrète", il co-réalise ici son premier "long-métrage", avec Maximilien Dauber. Son goût de la découverte et des voyages a pris naissance autour de Rome à l’âge de 8 ans. Avec ses parents, pendant 10 années successives durant les deux mois d’été, il a arpenté de long en large cette Italie devenue sa seconde patrie. Depuis lors, sa vie d'explorateur du monde l'a mené aux 4 coins de la planète, de l'Antarctique aux Galapagos, de la Guyane française au Continent Indien, de l'Islande à l'Amérique du Sud, du Delta de l'Okavango aux contreforts de l'Himalaya. Mais ici, c'est un retour aux sources car, à travers tout, Rome est restée sa capitale de cœur. 


SUJET 7: LE 09 AVRIL 2018

Titre : Russie, le lac Baïkal.

Sous-titre : Au fil du Transsibérien.

Film de Christian DURAND.

Résumé du film :

A la fin du 19ème siècle, le Transsibérien, le chemin de fer mythique, reliait Moscou à Vladivostok en traversant deux continents en 6 jours et 7 nuits. Le lac Baïkal situé à 4 jours de Moscou est une étape magique. Il est le lac de tous les superlatifs, le plus grand, le plus profond, à l’eau la plus pure du monde, 20% des réserves d’eau non salée de la planète. Son symbole absolu, le Nerpa, un des seuls phoques d’eau douce au monde ! Le rêve de Christian DURAND fut de le filmer de très près.

Le film relate ces expéditions depuis plus de 20 ans, été comme hiver.

Lors de sa dernière, son fils Vassili, a filmé de très près un bébé Nerpa en plongeant sous la banquise. Ce qui était depuis toujours le rêve de son père. Des aventures extraordinaires dans des paysages à couper le souffle.

Mini bio du conférencier :

Après avoir étudié l’ethnologie en France puis le cinéma à Los Angeles, Christian DURAND fut GRAND REPORTER de télévision à La CINQ avant de rejoindre Connaissance du Monde. Après des films sur les Amériques, il s’est tourné vers la Russie pour nous la faire découvrir du Nord au Sud au fil de la Volga et maintenant à la conquête de l’Est avec le Transsibérien de Moscou à Vladivostok puis jusqu’à Pékin en passant par la Mongolie. C’est au cours de ces tournages qu’il découvrit le Lac Baïkal sur lequel il vient de terminer un film en compagnie de son fils Vassili.



A bientôt dans nos salles...

Communication

Box Office

1Barry Seal: American traffic
2Seven sisters
3Mother !
4Otez-moi d'un doute
5Les grands esprits
6120 battements par minute
7Barbara
8Petit paysan
9Le redoutable
10Nos années folles
Source RENTRAK France